08

Ce projet est un travail pour l’association des cousiers à vélo Parisiens, la PAME. Je voulais magnifier ces cyclistes de manière onirique. Bien qu'ils soient les plus faibles et les moins visibles dans la circulation urbaine, je voulais les montrer comme des super hommes qui règnent sur la ville. Leur quotidien montre qu'il est important de remettre l'homme au centre de l'activité humaine. Parce que la machine de plus en plus indispensable aux yeux de tous, participe activement à la destruction du monde. Ces cyclistes suivent donc le principe de décroissance afin de préserver un environnement que l'industrie menace de dérèglement irréversible.