03

03

Ce projet est le fruit de deux années de travail avec l’organisation non gouvernementale Small Project Istanbul. J'ai participé à la communication de l'organisation qui s'occupe des réfugiés syriens à Istanbul. Ils sont différents dans le sens où ils travaillent pour l'avenir de ces familles, à travers l'obtention d'un logement, d'un travail et d'une éducation. Bien qu'ils aient aidé des familles à fuir la zone de guerre et aidé certaines d'entre elles à passer en Europe, leur travail consiste essentiellement à aider ces familles à s'intégrer en Turquie dans la perspective de rentrer chez elles un jour.

Les images utilisent un procédé de double exposition. La première exposition est le mouvement des enfants et la seconde exposition est leur choix de pose. En cela, j’essaie de montrer ce que ces enfants ont perdu lors de la migration. Ils ont tout perdu et leur passé reste dans leur psyché comme des mouvements fantomatiques qui les hantent. Alors qu'ils posent pour la deuxième exposition, ils choisissent leur représentation avec un mélange de positions classiques et de postures plus modernes inspirées par l'imagerie occidentalisée de leur culture. Cela montre que le souvenir de la guerre ne disparaîtra malheureusement jamais de leur psyché.