06

Les aborigènes sont des personnes très mystiques, leur pratique est significative de la société animiste où leurs contes et légendes sont des histoires de la nature. Les divinités sont des animaux, des arbres, des roches. Cependant, le fait est qu'ils se sont massivement convertis au catholicisme par la force au début, puis par conviction, car la structure est fondamentalement semblable. Ils croient qu'ils viennent d'un paradis perdu et qu'ils passeront toute leur vie humaine à essayer de retrouver l'accès à ce paradis perdu. Comme la plupart des religions dans le monde, la structure est verticale et les divinités, même si leurs formes et leurs noms changent, leur but dans l'organisation et la moralisation de la société est très similaire. La manière dont ils pratiquent et utilisent les arts est liée à la manière dont ils exercent leurs devoirs religieux. Leurs arts en tant qu'interprète ou représentant est un puissant guide pour leur vie. Dans ces religions totémiques, la société se vénère par le biais de représentations collectives. Leur art à bien des égards peut être appelé insigne. Appeler quelque chose comme un insigne, c'est donner une fonction. Quelque chose est un insigne meilleur ou pire par rapport à la manière dont il remplit bien le rôle d’identification. Toutes les techniques utilisées dans leurs peintures sont basées sur des signes afin qu’ils puissent exprimer ce dont ils sont témoins dans un monde alternatif qu’ils appellent le « Temps du Rêve » (DREAMTIME). C’est un lieu non matériel où chaque aborigène va prier et s'informer de son environnement. Dans ce monde parallèle, ils apprendront quel poisson manger, quel animal chasser et quelle baie manger. Pour comprendre le fonctionnement de la peinture dans leur culture, nous devons remonter à la fin des années soixante et au début des années soixante-dix, lorsque les Belges ont introduit la toile en lin et la peinture acrylique. Auparavant, ils peignaient au pigment naturel, sur le sable ou sur les corps. Que l'œuvre soit utilisée comme un totem rappelant à la communauté les lois ou les dangers qui les entourent ou qui est utilisée sur les cadavres lors de cérémonies, leur art a toujours été actif socialement. Avant que les Occidentaux ne leur présentent des outils modernes de peinture, ils ont commencé sur des rochers. Si vous allez au pays d'Arnhem, vous rencontrerez beaucoup de peintures rupestres préservées. Ils se représentent et leur nourriture. Elles ont été principalement exécutées dans leur habitat afin de pouvoir comprendre et élargir leur gamme de produits alimentaires, grâce à l’expérience.